Charles Lindberg .....

Publié le par Sans*

 

 

 

 

C'est le 21 Mai 1927 ….. que Charles Augustus Marque l'histoire ….Fils d'immigrants suédois, Charles Lindbergh passionné d'aviation, il abandonne en 1922 ses études de construction mécanique, passe le brevet de pilote et achète son premier avion, qu'il répare pour proposer des baptêmes de l'air…. Après avoir suivi un entraînement avec des pilotes militaires américains, Lindbergh …. Il gagne une renommée internationale en devenant le premier pilote à relier New York à Paris, au cours d'un vol les 20 et 21 mai 1927, en trente-trois heures et trente minutes, à bord de son avion, le Spirit of Saint Louis, spécialement conçu pour l'occasion en à peine deux mois. L'enjeu de cette traversée de l'océan Atlantique nord était d'un montant de 25 000 dollars….. Cependant, contrairement à une idée répandue, Lindbergh n'est pas le premier à avoir traversé l'océan Atlantique en avion, mais simplement le premier à l'avoir fait en solitaire….. L'« aigle solitaire » … comme on le surnommait, …. est immédiatement adulé par les foules et ce, dès son arrivée à l'aéroport du Bourget à Paris….. À chacune de ses escales, durant son séjour en Europe, il est attendu par une foule d'admirateurs qui espèrent l'approcher….. Son séjour est bref ; il se contente de se rendre à Bruxelles et à Londres avant de repartir aux États-Unis …. Dans le journal L’Humanité, Paul Vaillant-Couturier écrit  …. « Des millions et des millions d'hommes aujourd'hui des deux côtés de l'océan vont se sentir plus voisins les uns des autres, plus fraternels… Et cela, c'est une victoire révolutionnaire. »
Son statut est tel qu'après sa traversée, il devient un interlocuteur important pour toutes les questions aéronavales, il le restera jusqu'à sa mort…. 

 

Lindbergh raconte dans ses mémoires qu'il dut lutter contre le sommeil. À plusieurs reprises, il se réveilla alors que le train d'atterrissage touchait les vagues…… L'avion avait été délibérément conçu sur un profil aérodynamique instable, de façon à ce que ses mouvements réveillent le pilote s'il s'endormait….. Il avait embarqué, en tout et pour tout, 2 000 litres d'essence, quatre sandwichs dont il mangea le premier en arrivant au-dessus de l'Irlande, et deux barres de chocolat….. Son avion était équipé d'un énorme réservoir de 1 440 litres, situé entre le moteur et le cockpit pour des raisons de sécurité. De ce fait Lindbergh ne disposait pas de pare-brise, mais était équipé d'un périscope pour voir vers l'avant si nécessaire….. À la foule qui l'accueillit lors de son atterrissage à l'aéroport du Bourget, il se contenta de répondre : « Well, I did it! » (« Eh bien, je l'ai fait ! »). Pendant ce temps, les collectionneurs de souvenirs déchiraient des morceaux de toile de l'avion… Lors de son séjour à Londres, quelques jours après sa traversée de l'Atlantique, Lindbergh rencontre le roi Georges V qui lui demande comment il a pu satisfaire ses besoins naturels pendant les 33 heures de vol. L'aviateur répond qu'il a utilisé un thermos qu'il a ensuite jeté à la mer. Mais cela ne serait pas conforme à la vérité. Sa combinaison de vol, irrécupérable, a en effet dû être jetée …. 





Une Photo ... 







L' instants d'Avant ….


Charles Lindberg ….. Vol 1927…. !!!







Les Riens Inutiles …. 


A son lancement, la fusée Saturne V consommait 15 tonnes de carburant par seconde…. 




Une Vidéo …. ( Générique séries TV .. )







Clin d'œil à l'Actu ...




 

 

 

 

 

Buona giornatta .... 

 

 

 

***

Publié dans La Quotidienne ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cacahuette83 21/05/2012 21:46


J'aime beaucoup cold case! 


 


Gros bisous et bonne nuit!

Monica et la mer 21/05/2012 16:31


superbe l article sur Lingberg


 et belle photo aussi  celle du bas lol


 kénavo Sans


bon debut de semaine pour toi

tartie 21/05/2012 16:20


belle photo (la femme dans la mer) on dirait du magritte, ça en est ?